Quel sont les avantages d’une assurance vie ?

L’ assurance-vie est le lieu privilégié des Français. À l’intersection des domaines juridique, financier et fiscal, ce produit offre de nombreux avantages souvent inconnus.

Idée reçue n°1 : L’assurance-vie ne couvre l’assuré qu’en cas de décès. FAUX

Il s’agit d’un contrat entre une personne et une compagnie d’assurance. L’assureur individuel choisit votre compagnie d’assurance et votre contrat. Il détermine ensuite qui sera la personne assurée et qui sera les bénéficiaires de l’assuré. Dans la grande majorité des contrats, les assurés et les assurés ne sont qu’un seul. Quant aux bénéficiaires, ils sont le plus souvent le conjoint ou, à défaut, les héritiers de l’assuré. Une fois le contrat conclu, l’assuré paie les primes qui constituent une dette envers l’assureur. Par conséquent, l’assurance-vie est un produit d’épargne.

A voir aussi : Comment envoyer un mail à l'assurance retraite ?

Idée reçue #2 : L’assurance vie est disponible et est avantageuse seulement après 8 ans. FAUX

Premièrement, il est important de comprendre que les impôts et les prélèvements sociaux ne s’appliquent qu’aux gains en capital obtenus dans le contrat. Les particuliers sont imposés uniquement sur les résultats générés par ces investissements et non sur les montants investis. De plus, les montants placés dans un contrat sont toujours disponibles. Les économies ne sont pas bloquées et remises en une semaine environ (pour les bonnes entreprises).

Idée reçue #3 : L’assurance-vie n’autorise pas l’accès aux marchés financiers. FAUX

Un contrat d’assurance-vie vous donne accès à une variété de fonds d’investissement.

A lire en complément : Comment acheter des Bitcoin sans vérification ?

  • Cette gamme est composée, au moins, d’un fonds en euros. Le Fonds de l’euro garantit un rendement modeste en échange de la sécurité de son investissement
  • De bons contrats peuvent vous donner accès à des fonds d’investissement (unités de compte ») investis sur les marchés financiers selon thèmes prédéfinis
  • L’avantage incontestable de ces unités de compte est la capacité de diversifier leurs investissements dans différentes classes d’actifs et zones géographiques. Par conséquent, la performance peut être augmentée en fonction de l’évolution des marchés financiers
  • . Le principal risque réside dans la fluctuation de ces prix et, par conséquent, dans la possibilité de pertes en capital.
  • C’est à vous et à votre conseiller financier de faire l’allocation qui correspond le mieux à votre profil de risque.

Idée reçue #4 : Tous les contrats d’assurance-vie sont valides. FAUX

D’une entreprise à l’autre, ils profitent du même environnement, mais ils ne sont pas du tout identiques.

  • D’une part, il est nécessaire de comparer la structure des coûts tout au long des différentes étapes de la durée du contrat (ouverture, gestion, paiements) programmés ou en temps opportun, arbitrage, échange)
  • D’autre part, il vaut la peine d’étudier les perspectives qu’il offre dans conditions de répartition des actifs. Certains contrats ne proposent qu’un fonds en euros, ce qui, malheureusement, n’est pas toujours bon. D’autres n’offrent que des fonds gérés par une société mère. La meilleure assurance vie fonctionne sur une architecture ouverte et offre les meilleures unités de compte du marché
  • Enfin, il est important de prendre en compte les différentes options offertes par les assureurs. Ces options peuvent être financières : rééquilibrage de l’allocation, sécurisation des gains en capital
  • Il convient également de prendre en compte les garanties que l’entreprise peut offrir : augmentation de capital en cas de décès accidentel, assurance décès indexée sur le contrat

Idée reçue #5 : L’assurance-vie est un produit modulaire.VRAI

Abonné, vous pouvez librement désigner les bénéficiaires de cet accord. Cette désignation n’est pas irrévocable, à quelques exceptions près. Par conséquent, un simple e-mail vous permet de modifier les bénéficiaires comme vous le souhaitez. Si ne souhaite pas désigner un bénéficiaire particulier dans un contrat d’assurance-vie, il peut opter pour différentes clauses qui lui permettent de se conformer aux régimes immobiliers conventionnels.

Idée reçue #6 : L’assurance-vie est un produit avantageux pour les impôts. VRAI

Lorsque vous achetez à nouveau un contrat, la taxe sur les produits dépend de votre statut fiscal. À moins de conditions exceptionnelles, des exemptions sociales doivent être payées. Selon votre statut fiscal et l’âge de votre contrat, le débit forfaitaire peut remplacer le report de la déclaration de revenus. La nature décroissante de cette échelle rend la fiscalité très attrayante, surtout après huit ans, car, chaque année, une subvention de valeur excédentaire de 4 600€ pour une personne seule et de 9 200€ pour un couple. . Du point de vue patrimonial, la conclusion du contrat présente également de nombreux avantages :

    • Dès qu’aux droits de succession, le contrat bénéficie d’un écart et d’un type spécifique
    • En outre, ils ne doivent pas être pris en compte lors de la détermination des avoirs patrimoniaux. C’est également l’une des raisons pour lesquelles ce produit est largement utilisé par les personnes qui souhaitent organiser leur succession

.

Show Buttons
Hide Buttons