Qu’est-ce qu’une période de récession ?

Comme le Canada et les États-Unis sont actuellement officiellement en récession, les risques géopolitiques et mondiaux de pandémie sont susceptibles de perturber la croissance des actions canadiennes, américaines et internationales, selon Investissements Manuvie.

Toutefois, dans un rapport, l’équipe de stratégie des marchés financiers de l’institution financière est assez optimiste à court terme, notamment en ce qui concerne les perspectives commerciales mondiales.

A découvrir également : Comment envoyer un mail à l'assurance retraite ?

Toutefois, il prévoit que, dans un contexte où les taux d’intérêt resteront exceptionnellement bas « probables » dans le monde entier, les actions internationales seront probablement confrontées à des risques similaires à ceux des actions américaines. Un petit résumé.

Actions canadiennes

Investissements Manuvie considère que les perspectives de l’indice composite S&P/TSX sont « quelque peu obscures ». En fait, si les cours de l’or noir vont et soutiennent, peut ne pas suffire à favoriser le recouvrement complet des prestations. En d’autres termes, même si le pétrole WTI (West Texas Intermediate) atteint 50$ le baril cette année, la croissance trimestrielle du chiffre d’affaires de l’indice S&P/TSX serait probablement négative jusqu’en 2021.

Lire également : Quel sont les avantages d'une assurance vie ?

« Il existe une corrélation entre la variation des prix du pétrole sur 12 mois et la variation des bénéfices de l’indice S&P/TSX sur 12 mois, ce qui peut donner un aperçu des rendements futurs », a indiqué l’institution financière.

Pour atténuer les risques, il suggère donc « une sélection rigoureuse des investissements pour obtenir de bons résultats au Canada », dont le produit intérieur brut a diminué de 8,2 % depuis le début de l’année et où le taux de chômage n’a jamais été aussi élevé.

Verdict sur Investissements Manuvie : Soyez prudent face aux risques de la cote S&P/TSX potentiellement intéressants. Se souvenir que cette Ce dernier est dominé par trois secteurs (énergie, services financiers et matières premières), l’institution financière considère que « bien que les valorisations semblent attrayantes dans ces secteurs, elles sont confrontées à leurs propres difficultés ».

Et bien qu’il existe des opportunités, « la perspective du marché dans son ensemble continue de dépendre de la réouverture de l’économie et du retour des prix du pétrole à ce qu’ils étaient en 2019 ».

Actions américaines

US Toujours en récession à la suite de mesures de confinement visant à freiner la propagation du coronavirus, les États-Unis sont également à risque…

Show Buttons
Hide Buttons