La prime de Noël, un coup de pouce pour les finances familiales ?

La prime de Noël est une aide exceptionnelle dont bénéficient plus de deux millions de Français chaque année. En effet, elle vise à appuyer les finances familiales de ses bénéficiaires à l’approche de la fin de l’année civile. À travers cet article, vous découvrirez en quoi la prime de Noël peut être un coup de pouce pour les finances familiales de ses bénéficiaires.

Qui peut avoir droit à la prime de Noël ?

La prime de Noël ou encore aide exceptionnelle de fin d’année est une aide versée à certains bénéficiaires du minima sociaux. Ainsi, avant d’être éligible à cette prime, vous devez bénéficier d’une prestation sociale de la Caisse d’allocation Familiale (CAF) ou le pôle emploi au chômage. Ces prestations sociales sont entre autres le revenu de solidarité active (RSA), et l’allocation équivalente retraite (AER). De même, l’allocation de solidarité spécifique (ASS) permet d’être éligible à la prime de Noël. Elles doivent être touchées dans le mois de novembre ou décembre pour être valide.

A lire en complément : Comment envoyer un mail à l'assurance retraite ?

Cependant, en fonction de leur situation, certains assurés percevant la RSA reçoivent leur prime de Noël de la CAF. D’autres assurés encore de la RSA rattachée au régime agricole reçoivent leur prime de leur MSA. En revanche, les allocataires de l’ASS ou de L’AER sont versés par le pôle d’emploi au chômage.

Toutefois, il est important de souligner que la prime est versée automatiquement sur le compte bancaire du bénéficiaire. Il n’y a donc aucune procédure à suivre pour bénéficier de cette aide. De plus, vous avez la possibilité de vérifier sur le site Mes-aides.gouv.fr si vous avez droit à une prestation sociale donnant droit à une aide exceptionnelle de fin d’année.

A lire également : Quel vin acheter pour investir : les meilleurs choix selon les experts

La date à laquelle est versée la prime de Noël

Les premiers versements de la prime de Noël ont souvent lieu après l’annonce officielle du montant de cette dernière par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Ce montant est généralement annoncé dans les deux premières semaines du mois de décembre. Ce qui veut dire que les versements débuteront au plus grand tard mi-décembre. Bien évidemment, ils sont effectués automatiquement par virement bancaire sur le compte des bénéficiaires. Ce, après une vérification rigoureuse des critères d’éligibilité.

En effet, la prime de Noël est effectuée à l’approche des fêtes pour apporter un coup de pouce pour les finances des familles. De plus, elle permet aux bénéficiaires de passer de belles fêtes de fin d’année. Comme vous le savez bien, le mois de décembre est le mois où les familles effectuent de grosses dépenses. Les cadeaux des enfants ainsi que toutes les autres préparations des fêtes viennent s’ajouter aux dépenses quotidiennes.

Par ailleurs, vous avez la possibilité, si vous êtes identifié comme bénéficiaire, d’adresser une lettre de réclamation à l’organisme en charge du versement en cas de non-versement.

Le montant de la prime de Noël

Le montant de la prime de Noël perçu par les bénéficiaires diffèrent en fonction de la prestation sociale dont ils ont droit. Ainsi, pour les bénéficiaires des allocations de l’ASS, ou de l’AER, le montant de la prime est forfaitaire. Il est fixé à 152,45 € depuis 2009 quelle que soit la composition du foyer.

En revanche, pour les bénéficiaires de la RSA, le montant diffère selon le nombre de personnes que compte le foyer. Ainsi, si vous êtes célibataire sans enfant, le montant de votre prime s’élève à 152,45 euros. Dans le cas où vous êtes célibataire avec un enfant ou que vous êtes en couple et sans enfant, vous pouvez toucher 228,67 euros de prime. De même, vous recevez 274,41 € si vous êtes seul avec deux enfants ou que vous êtes mariés et parent d’un enfant.

En outre, pour un couple avec deux enfants, vous pouvez recevoir 320,14 €. Un parent isolé avec 3 enfants peut toucher 335,39 €. Par contre, si vous êtes un couple et que vous avez trois enfants, vous pouvez recevoir 381,12 €. Si vous êtes célibataire avec quatre enfants en charge, vous pouvez toucher 396,37 €. Dans le cas où vous êtes en couple et avec quatre enfants, le plafond de la prime que vous pouvez recevoir est de 442, 10 €. Cependant, il faut penser à ajouter 60,98 € par personne supplémentaire.