Trader : carrière, diplôme et salaire possible

Actuellement, nombreux sont ceux qui sont attirés par les marchés financiers. Si vous faites partie de ces individus, le métier de trader est fait pour vous. Bien qu’il s’agisse de finance, il n’est pas question ici de devenir un employé à la banque. En réalité, il s’agit de faire de l’argent avec de l’argent. À noter toutefois que les enjeux sont conséquents dans cette activité, puisque vous serez tenu de manipuler d’énormes sommes tout en minimisant le risque. Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce métier, cet article est pour vous. Entre diplôme, carrière et salaire, voici tout ce que vous devez savoir sur le trading !

Les spécificités du métier de trader

En principe, le métier de trader consiste à appréhender les éventuels risques financiers. Cela concerne surtout l’achat et la vente de devises, d’obligations ou d’actions. Ainsi, le métier de trader exige une très bonne réactivité pour ne pas manquer les fluctuations du marché. Prenant place au centre des échanges au niveau international, le trader prévoit les risques. À noter que cet agent maîtrise toutes les composantes de l’économie grâce à des connaissances avancées en statistiques, en mathématiques, mais aussi en informatique.

A lire également : Comment obtenir le bilan d'une entreprise gratuitement ?

Situé au centre de l’effervescence et de l’intensité des salles de marché, le trader travaille pour le compte d’entités qui souhaitent générer du profit selon l’évolution des marchés internationaux. Il peut notamment s’agir d’une banque, d’une société et dans certains cas, d’un particulier. Dans l’ensemble, le métier de trader consiste à jauger, fixer et négocier les transactions. Souvent effectuée dans un laps de temps relativement court, chacune des actions est validée par des passerelles de sécurité, notamment le back office et le middle office.

Le parcours à suivre pour devenir trader

Dans le domaine du marché boursier, le métier de trader est une activité à haute responsabilité. Aussi, pour être efficace dans ses fonctions, le trader en herbe doit effectuer plusieurs études. En somme, le trader doit faire au moins 5 années d’études après le Bac. Viennent ensuite s’ajouter à ce parcours d’autres formations, notamment un cycle en gestion de risques financiers. À préciser toutefois qu’il n’existe pas qu’un seul cursus pour acquérir les compétences nécessaires pour le poste. En effet, vous pouvez obtenir les diplômes suivants pour devenir trader :

Lire également : Pourquoi faire recours aux services d’une agence comptable ?

  • MS (Master of Science) spécialisé et professionnel dans la finance, les mathématiques, la gestion, la banque, les statistiques et le droit ;
  • Master MBFA (Monnaie, banque, finance, assurances) ;
  • Diplôme d’école d’ingénieur avec formation complémentaire en finance ;
  • Master of Science, expert en banque et ingénierie financière.

Il est important de noter qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. Dans l’ensemble, le métier de trader nécessite de bonnes connaissances théoriques, mais aussi une expérience significative dans le secteur boursier ou bancaire. Par ailleurs, une formation professionnelle adaptée s’avère essentielle afin d’appliquer vos acquis et vous lancer dans les salles de marché.

La rémunération d’un trader

Également appelé opérateur sur les marchés, le trader peut recevoir un salaire qui se situe entre 6 000 et 10 000 euros par mois, soit entre 72 000 et 120 000 euros par an. En principe, la somme perçue par le trader dépend majoritairement de l’employeur, du secteur, ainsi que des primes mensuels et annuels. Pour un débutant dans le métier, la rémunération varie entre 2 500 et 4 000 euros bruts par mois, ce qui fait respectivement 30 000 et 48 000 euros par an.

Il est important de noter que le salaire d’un trader augmente rapidement avec les années d’expérience. Bien qu’un professionnel dans le métier puisse vite monter au-dessus de 10 000 euros par mois, la rémunération de cet expert de la financer reste très variable, et s’avère donc difficile à estimer. En réalité, la majorité du salaire d’un trader provient des commissions perçues et de bonus. D’ailleurs, ces derniers peuvent atteindre plus de 70 000 euros.

La rémunération peut aussi dépendre du secteur sur lequel le trader effectue ses opérations. Aussi, il peut y avoir une différence considérable entre le salaire de deux traders disposant de la même expérience. Dans le même esprit, un employé dans une entreprise gagne aussi un salaire différent par rapport à un professionnel indépendant. Dans le cas de ce dernier, la rémunération dépend des clients, mais surtout des performances.

Les évolutions de carrière d’un trader

Dans l’ensemble, le métier d’un trader s’avère particulièrement intense. Il est toutefois important de noter que l’activité de ce professionnel peut évoluer avec sa carrière. En effet, le poste de trader est généralement occupé pendant 15 ans avant de migrer vers une autre fonction. Il s’agit notamment d’une donnée à prendre en compte si vous envisagez de devenir trader. En principe, tous les métiers de la finance et de la bourse sont ouverts à ce dernier, notamment grâce à ses acquis et à son expérience dans ces domaines. En effet, la solide connaissance du marché de ce professionnel lui permet d’intégrer la majorité des fonctions relatives à ce secteur.

Dans l’ensemble, le trader a deux choix d’orientation en fonction de ses préférences. D’un côté, il peut se spécialiser dans la gestion d’actifs, entre les matières premières, le devis, les bons du Trésor, l’énergie et les actions. De l’autre, il peut choisir des métiers dépendant de la finance ou de la bourse, comme analyste financier, gérant de fonds, teneur de marchés, gestionnaire de portefeuille, trésorier d’entreprise et contrôleur de l’exécution des ordres.