Puis-je faire un chèque de 20 000 euros ?

Le chèque est un moyen de paiement très utilisé en France. Cependant, si vous souhaitez payer par chèque bancaire, vous devez respecter certaines conventions. Il est alors important que vous compreniez l’utilisation du chèque ainsi que les restrictions qui le caractérisent comme la limite du montant. Voici les informations essentielles sur la possibilité de faire ou pas un chèque de 20 000 euros.

Les limites du montant d’un chèque

Le chèque est un moyen de paiement du quotidien. Il est souvent utilisé par ceux qui possèdent des comptes courants pour payer les achats coûteux. En effet, vous avez la possibilité de faire un chèque pour payer vos clients ou fournisseurs. Néanmoins, certains commerçants n’acceptent pas ce moyen de paiement. Pour cela, il informe de manière explicite tous leurs clients lors du passage à la caisse. Certaines conditions peuvent déterminer la limite du montant de paiement par chèque. Il s’agit :

A lire en complément : Comment envoyer un mail à l'assurance retraite ?

  • la non-inscription du commerçant à un centre de gestion agréé,
  • le montant à régler est trop faible,
  • les règles qui requièrent le paiement en espèces.

Si vous souhaitez recourir à cette méthode de paiement, il est alors important de connaître votre montant maximum chèque. Sachez qu’il n’existe pas de montant minimum chèque ni de montant maximum chèque. Toutefois, vous devez prendre connaissance de votre avoir en compte avant d’inscrire le montant sur le chèque. Autrement dit, aucune limite légale n’est imposée pour vos montants sur le chèque. La seule restriction est relative à votre montant maximal en banque.

Les montants qui demandent la vérification des chèques par la banque

Dans la législation française, vous ne disposez pas d’un droit de chèque, mais plutôt de droit au compte. Cela signifie que vos banques ne sont pas obligées de vous fournir un chèque. Avant de vous remettre le chèque, l’établissement bancaire doit vérifier auprès de la Banque de France si vous n’êtes pas un interdit bancaire. Il s’agit d’une vérification très importante parce qu’elle détermine votre possibilité d’obtenir ou non un chéquier.

Lire également : La prime de Noël, un coup de pouce pour les finances familiales ?

En cas d’interdit bancaire, la banque se doit dans l’obligation de refuser la remise d’un chéquier à son client. Aucun établissement bancaire ne peut procéder à un contrôle du montant maximum du chèque émis par son client. Cela devient possible dans les cas d’irrégularités avec l’approvisionnement de votre compte. Notez qu’il existe différents types de chèque, à savoir :

  • le chèque barré,
  • le chèque non barré,
  • le chèque de banque,
  • le chèque certifié.

L’usage de ces chèques varie. Vous devez donc maîtriser leur mode de fonctionnement.

Le chèque de 20 000 euros est-il possible ?

Comme vous le savez déjà, il n’y a pas un montant maximum chèque. Vous pouvez ainsi faire un chèque de la somme que vous souhaitez. Il n’y a alors aucune interdiction pour un chèque de 20 000 euros. De même, pour un tel montant, vous n’aurez aucune déclaration à faire. Les transactions en espèces jusqu’à 1 000 euros sont autorisées entre particuliers ou entre professionnels et particuliers.

Si vous souhaitez dépasser ce seuil, vous devez forcément remplir un chèque. Il est conseillé d’opter pour un chèque certifié ou un chèque de banque si vous désirez faire un chèque de gros montant. Ces deux types de chèque assurent la solvabilité de votre compte, mais il s’agit d’une opération payante. Si vous n’êtes pas détenteur d’un chéquier, vous avez la possibilité de faire vous-même votre chèque. Il est souvent indiqué sous le nom le chèque papier blanc.

Les restrictions sur les chèques de gros montants

Dans la réglementation française, la restriction pour un chèque n’est pas inscrite. Le montant maximum chèque est alors défini par le créancier. Cette méthode permet d’éviter l’affluence des chèques sans provision. Le vendeur a aussi le droit de décider d’un montant minimum, ce qui est impossible pour le cas des paiements en liquide. Les restrictions sur une petite ou une grosse somme varient en fonction du débiteur. Ce dernier doit informer ses clients de son avoir pour éviter des problèmes de chèque sans provision.

Si vous êtes membre d’un centre de gestion agréé, vous ne pouvez pas refuser le droit de faire vos paiements par chèque. Quel que soit le montant, cela est possible, mais pour les petites sommes,  il est préférable de procéder par paiement liquide. Avec quelques exceptions, votre banque peut imposer certaines restrictions pour les chèques de gros montants.

Les risques d’un chèque sans provision

Du fait qu’il n’y a pas un montant maximum chèque, toutes les opérations sont définies par les débiteurs. Cependant, si vous émettez un chèque sans provision, cela ne présente aucun risque. Avant de refuser le paiement de vos différents chèques, l’établissement bancaire doit vous informer sur l’état de votre compte. Cela vous permet alors d’alimenter votre compte afin d’éviter tout rejet. Il s’agit d’un devoir d’informations obligatoire et légal, mais il est facturé par la banque. Dans le cas ou votre compte n’est pas approvisionné, vous risquez des sanctions suivantes :

  • l’interdiction de faire des chèques pendant cinq ans,
  • l’interdiction bancaire,
  • une amende allant jusqu’à 375 000 euros et cinq ans de prison si possible.

Pour éviter les déconvenues, il est préférable d’approvisionner régulièrement votre compte bancaire.