Où s’adresser pour racheter des trimestres pour la retraite ?

Vous êtes un employé et vous vous rendez compte que vous n’avez pas suffisamment contribué à votre retraite. Pour améliorer le montant de votre pension, vous souhaitez augmenter le nombre de trimestres d’assurance validés. Pour ce faire, vous pouvez, sous réserve des conditions, racheter des trimestres de cotisations de retraite . Bonne ou mauvaise idée ? Combien de chambres achetez-vous à nouveau ? Pourquoi le coût et quels avantages ?

A lire aussi : Comment calculer les 25 meilleures années pour la retraite ?

Le rachat de parts de retraite peut être, dans certains cas, une option intéressante pour terminer votre retraite.

Qui peut racheter les trimestres de « retraite » ?

La possibilité d’échanger des devis est ouverte à toute personne âgée de 20 à 66 ans incluse à la date à laquelle ils soumettent leur demande de remboursement. Une seule condition : ne pas avoir liquidé votre retraite du régime général avant le rachat.

A découvrir également : Où trouver le montant du prélèvement à la source ?

Quand est-ce que les périodes peuvent être échangées ?

Il existe deux types de rebuys :

  • Rachat de périodes d’activité à l’étranger
  • Paiement de retraite (LIVP) qui comprend :
    • le rachat d’années d’enseignement supérieur
    • rachat d’années incomplètes

Rachat de périodes d’activité à l’étranger

Quiconque a exercé une activité professionnelle ou similaire en dehors du territoire français peut rembourser les cotisations à condition qu’elle ait compté sur un régime d’assurance maladie français obligatoire depuis au moins 5 ans et qu’elle ait présenté sa demande dans les 10 ans suivant le dernier jour de son activité à l’étranger (Circ. NAV 2013-16 du 4 mars 2013).

Le statut de nationalité a été supprimé par le financement de la sécurité sociale pour 2010 (art. 72), qui est remplacé par le statut d’adhésion obligatoire à un régime d’assurance Médecin français depuis au moins 5 ans.

Paiement de retraite (LPLR)

Un employé qui souhaite acheter des délais pour ses années d’études supérieures doit avoir terminé ses études dans des établissements d’enseignement supérieur, des écoles techniques supérieures, des grandes écoles et des classes préparatoires pour ces écoles. Ils doivent avoir donné naissance à un diplôme (l’admission dans les grandes écoles et les classes préparatoires de ces écoles équivaut à l’obtention d’un diplôme).

Veuillez noter que l’employé ne doit pas avoir été affilié à un régime de retraite obligatoire pendant ses années d’études.

Les employés qui souhaitent effectuer un rachat trimestriel pour des années incomplètes doivent simplement justifier l’achat de trimestres pour une année pour laquelle vous avez cotisé moins de quatre trimestres.

Le rachat du LVP est limité à 12 quarts.

Avez-vous besoin d’un solde de retraite ?

Échangez des trimestres de « retraite » : combien cela coûte-t-il ?

Le coût du rachat est le principal obstacle à l’utilisation de l’appareil. En fait, le coût d’un rachat trimestriel, que ce soit pour des périodes d’activité à l’étranger ou dans le cadre du PLRV, est très élevé et dépend de trois éléments :

L’option d’achat choisie par le preneur d’assurance

Selon l’option choisie par l’assuré, le montant de la pension sera modifié différemment. L’option la plus favorable aura alors un coût plus élevé que l’option 2, le coût sera déterminé à partir du calendrier de rachat fixe chaque année.

  • Si vous choisissez l’option « taux », les trimestres échangés ne seront utilisés que pour déterminer le taux de pension.
  • Si vous choisissez l’option « taux et proratisation », les trimestres échangés sont les suivants : seront utilisés à la fois pour déterminer le taux de pension et pour déterminer la durée de l’assurance.

Exemple : M. X, né en 1953, veut rembourser sa pension de retraite au RG. Vous souhaitez partir à l’âge de la loi, mais vous n’avez pas deux quarts d’assurance pour régler votre pension au plein taux à la date souhaitée (temps requis = 165 T). M. X aimerait racheter deux quarts contre ses années d’études afin de sortir avec une pension au prix maximum.

— L’option « taux » vous permettrait d’atteindre le taux complet, mais votre durée d’assurance resterait inchangée : SAMB X 50 % X 163/165

— L’option « taux et proratisation » vous permettrait d’enregistrer les deux trimestres de rachat pour le tarif et la durée de l’assurance : SAMB X 50 % X 165/165

Revenus de l’activité de l’assuré

Pour déterminer le montant du remboursement, il est nécessaire d’établir une rémunération moyenne. Les plus vieux soit le revenu de l’activité assurée, plus le coût du rachat augmente.

  • En ce qui concerne le remboursement des périodes d’activité à l’étranger, le revenu de l’assuré pris en compte pour déterminer le montant du remboursement est obtenu en calculant les salaires moyens des 12 derniers mois d’activité à l’étranger.
  • En ce qui concerne le remboursement au titre du LVP, le revenu pris en compte est obtenu en calculant la moyenne des trois dernières années de salaires ou de revenus tirés de l’activité.

L’âge de la personne assurée au moment de la demande, plus l’assuré est élevé lors de la demande de rachat, plus le coût est élevé. (V. Échelle de rachat).

Le barème des rachats trimestriels pour 2013 est fixé par décret ministériel

(voir le décret du 21 octobre 2012, NOR : AFSS1243016A). L’échelle 2014 n’avait pas encore été publiée au moment de la rédaction de ce rapport.

Départ Le calendrier des rachats montre que le coût du rachat d’une chambre d’assurance varie de 1 055€ (échange à 20 ans) à 6 472€ (échange à 60 ans). Par conséquent, il s’agit d’une dépense importante qui n’est justifiée que si le montant de la pension augmente considérablement. Mais ce n’est pas toujours comme ça…

Rachat trimestriel de la retraite : est-il rentable ?

Pour que le rachat de quartiers d’assurance soit rentable, il faut vivre longtemps ! En fait, le rachat vous permet de percevoir une pension de vieillesse plus élevée. Cependant, il faudra recevoir cette pension pendant plusieurs années pour « récupérer le départ ».

Un autre problème est que le rachat est définitif, il n’y a aucune possibilité de remboursement si le preneur d’assurance se rend compte à la fin de sa carrière qu’il n’en aura pas besoin.

Par conséquent, acheter un quart de tour est nécessairement un risque . Lorsque vous atteignez l’âge légal, votre la situation de l’emploi a peut-être changé…

Dans le cadre d’un rachat « jeune » (donc plus intéressant sur le plan économique), vous n’avez aucune visibilité sur le montant de votre pension lorsque vous prenez votre retraite. Par conséquent, à ce stade, il est impossible de déterminer quel serait le gain, ou la perte, d’un éventuel rachat trimestriel à votre âge (perdrez-vous des quartiers au moment de l’achèvement ? Voulez-vous partir « tôt » ou travailler « plus longtemps » ?).

Qui peut bénéficier du rachat des trimestres de « retraite » ?

Oui, mais surtout pour les cadres supérieurs recevant une rémunération « élevée » (voir le rapport du Comité directeur des pensions) :

— Premièrement, le coût de ce rachat est « réduit » grâce aux économies d’impôt dont bénéficie l’assuré. Les montants versés dans le cadre du rachat trimestriel sont déductibles du salaire brut imposable, qui favorise la hausse des salaires . L’avantage l’impôt est encore plus important puisque l’assuré est taxé à un taux élevé à l’échelle du NI.

Deuxièmement, l’échange fournit des points supplémentaires sur les pensions complémentaires de l’AGIRC et de l’ARRCO. En fait, en rachetant les trimestres restants pour obtenir une retraite complète dans le régime de base, l’assuré améliorera le montant de sa pension complémentaire en même temps, sans payer un seul euro de plus des régimes AGIRC et ARRCO.

— D’autre part, le remboursement est encore plus rentable puisque la rémunération est élevée et le nombre de points gagnés par les régimes complémentaires est élevé. Le taux de rendement (le nombre d’années nécessaires pour rembourser le coût du rachat) varie considérablement en fonction de la rémunération.

Il faut parfois plus de 20 ans après le règlement de votre pension de retraite pour obtenir un rendement sur le rachat : par exemple, si un cadre supérieur obtient une rentabilité en moins de 5 ans, il faudra au moins trois fois plus de temps pour un employé ayant un revenu « modeste ».

Rachat de trimestres de « retraite » : que signifie le plan de réforme des retraites de 2014 ?

Conscient des difficultés rencontrées par les candidats potentiels pour un rachat d’un quart dans le cadre de la réforme des pensions du 20 janvier 2014, le gouvernement a fourni plusieurs incitations :

  • l’introduction d’un « coup de pouce » financier pour les jeunes assurés qui souhaitent racheter des logements pendant les années d’enseignement supérieur : L’aide (estimée à 1 000 euros en moyenne par trimestre) sera allouée pour atténuer les coûts, à condition que la demande de rachat soit soumise dans les 10 ans suivant la fin des années de troisième cycle et dans un maximum de quatre trimestres.

En attendant le décret d’application pour plus de détails.

  • il devrait désormais être possible d’acheter des trimestres « à moindre coût pour les périodes d’apprentissage se terminant du 1er juillet 1972 au 31 décembre 2013, dans des conditions déterminées par décret du conseil.
  • les années d’activités menées en tant qu’assistante maternelle entre le 1er janvier 1975 et le 31 décembre 1990) peuvent également être échangées. Un futur décret doit spécifier le calendrier de rachat applicable.

Veuillez noter que ces mesures s’appliquent à tous les plans pour lesquels un rachat trimestriel est possible (RG, RSI, MSA, professions libérales et avocats).

Bon à savoir : Il est possible de faire une estimation du montant à payer pour effectuer un rachat trimestriel sur le site Web de la Caisse nationale de l’assurance oldage (Cnav). Pour faire une demande d’échange, veuillez contacter votre fonds de pension, dont les coordonnées sont disponibles sur le site web:www.lassuranceretraite.fr

Show Buttons
Hide Buttons